Connectez-vous S'inscrire

Allemagne : 9% pour le Parti Pirate qui entre au Parlement de Berlin


Le parti des Pirates, mouvement qui prône la démocratie directe sur Internet, a créé la surprise en obtenant près de 9 % des suffrages, ce qui leur garantit de pouvoir entrer pour la première fois dans un parlement régional en Allemagne.



9% pour le Parti Pirate
9% pour le Parti Pirate
A l’origine du parti Pirate, le collectif hacker The Pirate Bay, le premier parti pirate créé le 1er janvier 2006 en Suède pour défendre la liberté des échanges de données sur Internet.


Le parti pirate allemand créé en septembre 2006, fait donc partie de ce grand réseau, en liaison directe avec ses homologues suédois, français, suisse, autrichien et péruvien. Une internationale du web libertaire pour ainsi dire...



Le parti Pirate préconise la réforme du droit de la propriété intellectuelle sur les biens immatériels, afin de favoriser les échanges en ligne, notamment à des fins éducatives. Il milite pour le renforcement de la démocratie directe, de la protection des données privées et une plus grande transparence.

 

En Allemagne, le parti pirate séduit de plus en plus la jeunesse allemande, comme "une soupape de protestation et séduit d’autant plus une population dépolitisée", selon  Oskar Niedermayer, politologue à la Freie Universität de Berlin. Et il ajoute "ce n’est pas un parti de rigolo mais de jeunes gens tout ce qu’il y a de plus intelligent".


Le Parti pirate qui était déjà entré en politique en Suède en 2009 ne laisse pas pour autant tomber la communauté hacker. Le serveur du Parti pirate allemand a même été mis sous séquestre par les autorités de Darmstadt en mai 2011, les autorités françaises ayant saisi leurs homologues allemands, soupçonnant que des attaques informatiques contre EDF aient pu transiter par ce serveur.


Dominique Desaunay
19/09/2011
Lu 906 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Janvier 2013 - 12:52 Le CNN 2.0 est annoncé

Vendredi 11 Janvier 2013 - 16:59 Manif pour Tous, bataille rangée sur le web