Connectez-vous S'inscrire

Cyber surveillance, la NSA casse les codes


Les récents documents communiqués aux médias par le lanceur d’alerte Edward Snowden, révèlent que les procédés de cryptage des échanges électroniques de Microsoft, Yahoo, Google et Facebook ont été cassés par les services de renseignements américains et britanniques dès 2010. La NSA casse les codes à coup de supercalculateurs, mais le cyber-espionnage mondial et généralisé a surtout été réalisé avec la complicité des grandes firmes de l’internet.



Courriels, déclarations d'impôts, transactions bancaires, webcams, discussions instantanées, ou encore les données médicales des internautes, rien n’échappe à la vigilance de la NSA, l’agence nationale de sécurité américaine. Elle serait capable de déchiffrer et d'enregistrer, l’ensemble des communications sécurisées circulant sur internet.


Afin d’éviter le piratage, de nombreux échanges électroniques sont cryptés sur la toile, par exemple, quand un internaute rentre le numéro de sa carte bancaire en ligne, l’information est aussitôt codée, à l’aide de nombres aléatoires ce qui sécurise la transaction.


The Guardian, le New York Times et le site d’investigation Propublica.org, viennent de publier une partie des documents fournis par le lanceur d’alerte Edward Snowden qui prouverait que les autorités américaines avec l’aide des britanniques cassent tous les codes de sécurité grâce leurs supercalculateurs.Une nouvelle révélation bien difficile à vérifier et dont on peut douter, tant les pratiques de déchiffrements, demandent une puissance de calcul phénoménale et du surtout du temps.. que les agences de renseignement n'ont pas. 


Les responsables américains des services secrets ont demandé, aux médias, de ne pas publier ces révelations afin que les « les cibles étrangères » surveillés par le programme BullRun ne changent pas leurs méthodes de cryptage.


Le New York Times et le ProPublica n'ont pas suivi ces recommandations au nom de la défense des libertés des citoyens. Le quotidien américain explique sa démarche : « Les médias n’ont pas mentionné certains aspects mais ont décidé de publier l’article en raison de l’importance d’un débat public sur les actions du gouvernement qui affaiblissent les outils les plus puissants censés protéger la vie privée des Américains et d’autres ».


Par ailleurs, l’agence aurait obtenu des grandes sociétés de l’internet, les « clefs » de tous les systèmes de cryptage de la planète, n’hésitant pas, le cas échéant, à exercer des pressions judiciaires et financières, quand les firmes refusaient de les livrer.


Surveiller afin de protéger ? Le mieux a toujours était l’ennemi du bien ! Les services secrets des États-Unis, au nom de la cyber-sécurité, ont peut-être transformé l’internet en une vaste plate-forme d'espionnage… Au risque de perdre, au passage, la confiance toute relative, que les internautes vouaient au réseau.

nsacss_strategy.pdf nsacss_strategy.pdf  (707.93 Ko)
cyber_surveillance,_la_nsa_casse_tous_les_codes.mp3 Cyber surveillance, la NSA casse les codes.mp3  (1.28 Mo)



Dominique Desaunay
06/09/2013
Lu 4534 fois







Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 5 Septembre 2013 - 15:50 La cyber-guerre syrienne

Vendredi 25 Janvier 2013 - 17:32 Berk le logiciel anti récidive des États-Unis