Connectez-vous S'inscrire

Cybersécurité: une stratégie de dissuasion pour le Pentagone


Le Pentagone vient de dévoiler sa stratégie pour renforcer la sécurité de ses réseaux informatiques et développer la dissuasion pour mieux faire face aux cyber-attaques.



Defense Secretary William J. Lynn III announces the Defense Department's Strategy for Operating in Cyberspace July 14, 2011. - photo by U.S. Air Force Tech. Sgt. Jacob N. Bailey
Defense Secretary William J. Lynn III announces the Defense Department's Strategy for Operating in Cyberspace July 14, 2011. - photo by U.S. Air Force Tech. Sgt. Jacob N. Bailey
Avec ses 15 000 réseaux et ses sept millions d'ordinateurs répandus sur des centaines d'installations dans le monde, la Défense américaine est visée par des millions d'attaques chaque jour. Cette nouvelle stratégie du ministère américain de la Défense, consiste à considérer le cyber-espace comme un champ d'action à part entière au même titre que la mer, le ciel ou l'espace. Il se s’agit plus d’instaurer des pare-feux pour se protéger, mais il faut persuader l’adversaire que le jeu n'en vaut pas la chandelle.


Le général James Cartwright, vice-chef d'état-major interarmées a même évoqué une ligne Maginot et expliqué qu’une approche purement défensive ne permet pas d'avoir une stratégie cohérente. «Jusqu'à maintenant, 90% de notre attention se concentrait sur la construction du prochain pare-feu, et 10% sur les moyens d'empêcher que l'on soit attaqué», a-t-il expliqué.


L'objectif est donc de se concentrer tout autant sur la dissuasion que la protection. «A chaque fois que quelqu'un dépense quelques centaines de dollars pour concevoir un virus, nous en dépensons des millions (pour nous en prémunir). Nous sommes du mauvais côté et devons changer ça», a ajouté le général James Cartwright. Selon lui, une attaque informatique n'entraînera pas pour autant une réponse militaire mais la nouvelle stratégie prévoit notamment de coopérer avec le département de la Sécurité intérieure, le secteur privé et les alliés pour mieux protéger les informations sensibles.


Dominique Desaunay
15/07/2011
Lu 2641 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Septembre 2013 - 16:49 Cyber surveillance, la NSA casse les codes

Jeudi 5 Septembre 2013 - 15:50 La cyber-guerre syrienne

Vendredi 25 Janvier 2013 - 17:32 Berk le logiciel anti récidive des États-Unis