Connectez-vous S'inscrire

DSK : Twitter double les médias et alimente la thèse d'un complot


Le site lepost.fr a révélé que Jonathan Pinet, un jeune militant UMP aurait été la première personne à lancer sur Internet l'information faisant état de l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn, près d'une heure avant que les médias américains ne sortent l’information.



Selon lepost.fr, Jonathan Pinet, a publié à 23h00 (heure française) sur Twitter un message indiquant: "un pote aux Etats-Unis vient de me rapporter que #DSK aurait été arrêté par la police dans un hôtel à NYC il y a une heure". Le Post remarque que dans le tweet en question, le patron du FMI aurait été interpellé à l'hôtel, alors même que la police n’est intervenue qu'une fois que DSK a quitté l'établissement.


D’où la possibilité d’en conclure que le militant UMP aurait eu connaissance des faits avant même l'interpellation.


De plus, toujours selon lepost.fr cette information diffusée sur Twitter a été reprise par Arnaud Dassier, l'ancien responsable de la campagne de Nicolas Sarkozy. Arnaud Dassier (Atlantico-fr) commente sur son compte "S'il y avait complot et si j'y étais mêlé, ca aurait été vraiment suicidaire d'en parler parmi les 1ers. Réfléchissez 2 sec."


"Grâce à @LePost, me voilà au cœur d'un vaste complot crypto-fasciste anti-#DSK ourdi par l'UMP. Non, vous ne rêvez pas!" a encore posté Jonathan Pinet sur Twitter, le réseau social qui  a une fois de plus devancé les médias traditionnels, mais dans le cas de l’affaire DSK, ces messages alimentent l'hypothèse d'une manipulation ou d'un complot contre le directeur général du FMI.


Dominique Desaunay
16/05/2011
Lu 2061 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Janvier 2013 - 12:52 Le CNN 2.0 est annoncé

Vendredi 11 Janvier 2013 - 16:59 Manif pour Tous, bataille rangée sur le web