Connectez-vous S'inscrire

Déferlante de hashtags homophobes sur Twitter


Le Parti socialiste a interpellé dimanche les responsables de Twitter concernant le "déferlement de propos homophobes" qu'a entraîné l'ouverture sur le réseau social du mot clef #SiMonFilsEstGay.



Le mot clef #SiMonFilsEstGay figurait parmi les plus utilisés samedi et a suscité de nombreux tweets virulents, hostiles aux homosexuels. La réaction ne s’est pas fait attendre, d'autres messages ont répondu immédiatement à ce "déferlement de propos homophobes ". Dimanche dans la journée, un autre hashtag #SiMaFilleRamèneUnNoir avait pris le relais sur le réseau social.

Dans un communiqué les secrétaires nationaux du PS aux médias et aux questions de société, Philippe Buisson et Marc Coatanéa, déclarent " Cette situation est préoccupante, il y a quelques semaines déjà, une grande émotion avait été suscitée par un flot de propos antisémites tenus autour du hashtag #unbonjuif. Ces propos ne sont pas seulement choquants et odieux, ils sont interdits par la loi "


Philippe Buisson et Marc Coatanéa demandent donc à Twitter de faire respecter la loi française sur son site. " Les discriminations, le racisme, l'antisémitisme, l'homophobie et les appels à la haine sont illégaux et punis par la loi, leur expression sur internet ne fait pas exception à cette règle ", ont ajouté les deux responsables socialistes.


Bertrand Delanoë le maire de Paris, a également condamné avec la plus grande fermeté les propos homophobes tenus par des internautes sur Twitter, et  " invite " le réseau de microblogging " à prendre ses responsabilités vis-à-vis de ceux qui violent la loi ".

Dominique Desaunay
24/12/2012
Lu 1301 fois







Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2012 - 13:45 Le Pape a envoyé un tweet !