Connectez-vous S'inscrire

Des fourmis "administrateurs réseaux"


Anternet, la contraction de "Ant" qui veut dire fourmi en anglais et d’internet, est le nom du système de transfert d’informations donné par deux chercheurs de l’Université de Stanford qui ont découvert des similitudes entre le fonctionnement des fourmis dans leur quête de nourriture et le protocole de contrôle de transmission de données, le TCP du réseau internet.



De prime abord, les fourmis et le réseau Internet semblent n’avoir rien en commun. Pourtant deux chercheurs, au cœur de la Silicon Valley, de l’Université de Stanford aux États-Unis, ont découvert en étudiant le comportement d’une variété de fourmis "moissonneuses" les Pogonomyrmex barbatus , comment se déterminait le nombre d’ouvrières allant chercher de la nourriture, et ont remarqué qu’elles étaient envoyées « par paquet » selon les besoins de la colonie.

Le comportement des fourmis semble conditionné par un algorithme qui ressemble fortement au protocole Internet TCP qui régule la bande passante disponible sur le réseau et calcule le chemin le plus court pour transférer des données.


Deborah Gordon, spécialiste des fourmis depuis plus de 20 ans, est professeur de biologie à l’université de Stanford. Lors d’un voyage d’étude en Arizona elle constate que les fourmis utilisent toujours le même protocole pour aller chercher de la nourriture.


Intriguée par ce comportement itératif, elle contacte un collègue, expert en transfert de données, le professeur d'informatique Balaji Prabhakar de l'Université Stanford, à qui elle demande de comparer le comportement des fourmis, avec un système de transfert de fichiers numériques.


Les deux scientifiques formulent alors un algorithme leur permettant de prédire le comportement des moissonneuses quand elles recherchent de la nourriture et ils découvrent que son expression est exactement la même que celle du contrôle de transmission de données sur le réseau Internet, le TCP.


"Les fourmis utilisent depuis des millions d'années un algorithme que nous connaissons bien" s’étonne encore Balaji Prabhakar, le chercheur ajoute  "si cette découverte avait été faite dans les années 1970, avant que le TCP ne soit rédigé, l’algorithme utilisé par les fourmis moissonneuses aurait grandement influencé la conception même de l'Internet"


Les scientifiques de Stanford estiment que l’on commence à peine à comprendre comment les fourmis régulent leur attitude, et préconisent maintenant d’étudier le comportement d’autres espèces afin de découvrir de nouveaux algorithmes qui optimiserons le réseau Internet.


Pour tout savoir de ces fourmis « administrateurs réseaux » vous pouvez consulter l'étude des chercheurs publiée dans la revue PLoS Computational Biology .

the_regulation_of_ant_colony_foraging_activity_without_spatial_information.pdf The Regulation of Ant Colony Foraging Activity without Spatial Information.pdf  (682.2 Ko)



The Gordon Lab Dept. of Biology, Stanford University

Evolution and ecology of collective behavior

Interaction networks regulate ant colony behavior Par N. Pinter-Wollman, UC San Diego



Dominique Desaunay
29/08/2012
Lu 1152 fois







Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Mars 2013 - 17:32 Des cerveaux (de rats) interconnectés

Jeudi 13 Décembre 2012 - 10:13 Visiocasque FlyViz : une vue à 360°