Connectez-vous S'inscrire

Education Nationale, Vincent Peillon publie 17 rapports enterrés par son précécesseur


Soucieux de "transparence" et pour "contribuer utilement au débat public", Vincent Peillon, le ministre de l'Education nationale, a fait publier hier vendredi, 17 rapports des inspections générales, des mines d'informations sur le système éducatif français.



L'Education Nationale publie 17 rapports
L'Education Nationale publie 17 rapports
Selon le ministère, publier ces rapports, c'est "se mettre en conformité avec un engagement du président pour une République exemplaire" et "instaurer une nouvelle relation de confiance entre l'Ecole et la nation".


Et Vincent Peillon l’avait annoncé : les rapports "cachés ces dernières années" seraient publiés. Le ministre reprenait à son compte les critiques d'organisations de parents d'élèves de la FCPE, sur la rétention par le précédent gouvernement de notes et rapports.


Pour mémoire, l’Association des maires ruraux de France (AMRF ) avait dû saisir la commission d'accès aux documents administratifs (Cada ) pour obtenir le rapport de juin 2011 sur le plan "Ecole numérique rurale" que l'ancien ministre Luc Chatel lui avait refusé...


Ces 17 rapports qui viennent d’être publiés  sont, tous datés de 2011 : ils concernent, l'école maternelle, le remplacement des enseignants, les premiers internats d'excellence, le suivi de la réforme du bac professionnel ou encore la mise en œuvre de la très controversée réforme de la formation des enseignants.


On y relève entre autres le problème des remplacements, la nécessité d'une formation "adaptée" pour les professeurs de maternelle, les risques de sortie du système éducatif après la classe de seconde professionnelle ou encore le coût des internats d'excellence.


On y apprend que la connaissance du "nombre réel des absences" des enseignants du public est "très imparfaite" et, en collèges et lycées, les remplacements ne se font pas "dans des conditions satisfaisantes dès le premier jour".


Selon le ministère de Vincent Peillon, tous les rapports des inspections ont désormais vocation à être publiés, y compris les plus anciens qui seront publiés dans les jours qui viennent...


Evoquant "la fin du black out", le syndicat SE-Unsa a salué un "signal positif" en "rupture avec les pratiques antérieures". Le Snalc a "remercié" le ministre pour cette "transparence" sur "des sujets qui ne sont pas anodins".


Questions d’info : Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale


Dominique Desaunay
26/05/2012
Lu 1308 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Novembre 2012 - 14:45 Nao le robot sur les bancs de l'école