Connectez-vous S'inscrire

FBI : rapport sur les escroqueries sur Internet


Selon un rapport publié jeudi par le FBI, les escroqueries par internet parmi lesquelles le vol d'identité, les acomptes en ligne ou "la fraude amoureuse" ont coûté 485 millions de dollars aux Américains en 2011,



FBI rapport sur les escroqueries sur Internet
FBI rapport sur les escroqueries sur Internet
Le rapport annuel du Centre sur la fraude par internet, codirigé par la police fédérale américaine, le FBI,  laisse apparaitre une augmentation de 3,4% du nombre de plaintes dénonçant une escroquerie en ligne. 314.246 plaintes ont été dénombrées l'an dernier aux Etats-Unis.


Les escroqueries les plus fréquentes impliquent le FBI lui-même, les escrocs se présentant comme des policiers pour accéder à des données sensibles, aux identités des victimes et au versement d'acomptes


On remarque un nouveau procédé : la vente de véhicules. Les escrocs mettent en ligne une petite annonce à un prix attractif, prétextant un déménagement rapide ou un voyage à l'étranger pour obtenir le versement d'arrhes pour réserver la voiture.


On recense également la "non livraison" d'une marchandise achetée en ligne ou aux enchères ou encore du versement d'un trop-perçu sur un chèque sans provision. Toujours selon ce rapport, la perte moyenne est de 4.187 dollars pour les victimes de ces fraudes financières en ligne.


Le FBI a également répertorié 5.600 plaintes de "fraudes amoureuses" dans lesquels les escrocs ciblent les internautes à la recherche d'un compagnon ou d'une relation amoureuse. "Les victimes croient qu'ils ont une relation avec quelqu'un d'honnête et de correct. Mais leur contact est souvent un escroc avec un scénario bien rôdé que les fraudeurs utilisent et réutilisent avec succès". (…) "Les escrocs ciblent les forums, les sites de rencontres et les réseaux sociaux à la recherche de victimes. Bien que les victimes types soient âgées de plus de 40 ans, divorcées ou veuves, handicapées et souvent âgées, tous les groupes courent un risque".



Dominique Desaunay
14/05/2012
Lu 932 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Septembre 2013 - 16:49 Cyber surveillance, la NSA casse les codes

Jeudi 5 Septembre 2013 - 15:50 La cyber-guerre syrienne

Vendredi 25 Janvier 2013 - 17:32 Berk le logiciel anti récidive des États-Unis