Connectez-vous S'inscrire

Grand Corps Virtuel ou le voyage immobile


Se projeter ailleurs et dans un autre corps que le sien était le domaine réservé aux seuls ouvrages de science-fiction, sauf pour le laboratoire japonais Ikei qui vient de présenter une " technologie de corps virtuel "qui permet de voyager et de ressentir son environnement sans se déplacer.



Jake Sully, le héros du film Avatar de James Cameron, utilise un programme de téléprésence avancé, qui permet à des humains de lier leur esprit à un corps commandé à distance.


Pouvons nous envisager sérieusement qu’une expérience similaire, vraiment immersive puisse se réaliser enfin ? Oui et c’est presque fait selon le laboratoire d'Ikei de la Tokyo Metropolitan University qui propose sa " technologie de corps virtuel ".


Les technologies de téléprésence ont jusqu’à présent failli, tout au plus elles offrent aux visiteurs des musées virtuels des informations visuelles et audio sur un simple écran 2D, avec une paire d’écouteurs de mauvaise qualité. Même avec beaucoup d’imagination ces systèmes ne sont pas vraiment capables de nous transporter au pays des merveilles que nous promettent pourtant les mondes virtuels.


La téléprésence ou la projection de son avatar , c'est-à-dire de son double numérique, est dans une impasse technologique, la raison en est simple ! Comment en effet stimuler nos cinq sens comme la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût, avec un programme informatique ?


Afin de parvenir à une immersion totale et proposer à l’utilisateur l'impression de se téléporter ailleurs ou dans un autre corps que le sien, les chercheurs de l’Ikei Laboratory font appels aux enregistrements audio et vidéo conventionnels et à des systèmes qui recréent les odeurs, la sensation du vent ou la nature du sol que nous foulons.


Le dispositif se compose d’un écran géant qui affiche des images en 3 dimensions et bientôt en relief, d’un casque pour l’audio, d’un ventilateur pour le vent qui diffuse aussi des parfums, d’une chaise qui s’incline dans toutes les directions qui vibre et produit des secousses, le tout avec des pédales sous les pieds afin de simuler la marche ou une promenade à vélo.


Toutes ces interfaces travaillent ensembles et assurent à l’utilisateur bien calé dans son siège, d’avoir tous ses sens stimulés. Selon les dires des personnes qui ont testé le dispositif, l’expérience est tout bonnement saisissante.


L’intention d’Ikei Laboratory est de permettre aux seniors japonais qui ne peuvent plus sortir de chez eux, d’entreprendre un voyage autour du monde, sans se déplacer. Pour l’instant, le programme proposé par le dispositif rend l’utilisateur passif, comme une visite de Milan ou de se mettre dans la peau d’un sportif  et vivre une course sur 100 mètres.


Proposer une nouvelle forme de tourisme sans la contrainte du déplacement sous n’importe quelle forme dans un monde virtualisé, est le but recherché par les scientifiques japonais. Et bientôt, nous pourrons le dire…Va voir ailleurs… j’y suis aussi.

grand_corps_virtuel_ou_le_voyage_immobile.mp3 Grand Corps Virtuel ou le voyage immobile.mp3  (2.09 Mo)





Dominique Desaunay
15/01/2013
Lu 7337 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 11 Octobre 2013 - 16:48 Les Fab Lab africains réinventent l’imprimante 3D

Samedi 15 Décembre 2012 - 16:51 Décès du co-inventeur du code-barres