Connectez-vous S'inscrire

Internet sans Frontières dénonce la suspension des SMS en Côte d'Ivoire pendant la présidentielle


Internet Sans Frontières organisation œuvrant pour la promotion de la liberté d'expression sur Internet est gravement préoccupée par la décision de l'Agence des Télécommunications de Côte d'Ivoire (ATCI) de suspendre la communication par voie de SMS en Côte d'Ivoire et ce jusqu'à la proclamation des résultats.



Wonzomai
Wonzomai
Les Ivoiriens sont appelés aux urnes dimanche 31 octobre pour le premier tour de l’élection présidentielle. Après six reports et huit années de crise politique, 5,7 millions d’électeurs doivent choisir entre 14 candidats.


"Si la liberté d'informer n'avait subi à ce jour aucune entrave pendant cette période de campagne et l'accès aux médias publics et privés a été salué par plusieurs organisations et institutions internationales.



La décision du gouvernement ivoirien de suspendre ce moyen de communication pendant cette période cruciale pour la circulation de l'information représente une atteinte majeure à la liberté d'expression
", a déclaré Christophe Ginisty, Président d'Internet sans Frontières


Dans ce pays de plus de 10 millions d'utilisateurs de téléphones portables la communication par SMS est le premier moyen d'accès citoyen à l'information.


Internet Sans Frontières a mis en œuvre Wonzomai une plateforme de veille et d'information citoyenne par SMS pour la période du scrutin. Cet outil permettrait aux citoyens ivoiriens de témoigner des incidents dont ils sont les témoins pendant la période électorale. Son objectif est de permettre un accès à l'information dans des endroits peu couverts du pays. 

Dominique Desaunay
31/10/2010
Lu 781 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Septembre 2013 - 16:49 Cyber surveillance, la NSA casse les codes

Jeudi 5 Septembre 2013 - 15:50 La cyber-guerre syrienne

Vendredi 25 Janvier 2013 - 17:32 Berk le logiciel anti récidive des États-Unis