Connectez-vous S'inscrire

L’ITC, l'Institut de Twittérature Comparée Bordeaux-Québec


"Peut-on créer un texte de 140 caractères qui ait une véritable valeur littéraire?". C'est la question qui habite le Québécois Jean-Yves Fréchette, jour et nuit et qui lui a donné l'idée de l'Institut de Twittérature Comparée qu’il vient de créer officiellement.



l'Institut de Twittérature Comparée
l'Institut de Twittérature Comparée
Jean-Yves Fréchette voit en Twitter un extraordinaire outil de création déclinable à l’infini malgré la restriction de 140 caractères: twitterature, tweetpoésie, twitterhaiku… Et pour lui «Toutes les grandes idées de l’univers tiennent toutes en moins de 140 caractères,  À preuve: E=mc2!».


Ses créations littéraires l’ont conduit à travers le vaste web jusqu’en France, où un groupe d’écrivains s’amuse à créer dans la Twittosphère.


Par exemple,  Jean-Michel Le Blanc, journaliste à Bordeaux, qui écrit des nanorécits sous le pseudo Centquarante : «Je trouve que la twittérature est un creuset idéal pour se creuser la cervelle et y faire mijoter des petits bouts d’idées, des mots en tout genre et immortaliser des pensées fugaces».


Toujours en France, un groupe d’écrivains a créé lOuvroir de Twittérature potentiel , référence bien sûr à l’Oulipo de Perec et Queneau. Au Québec, on trouve aussi une poétesse, Lili Côté , lauréate du Prix Octave-Crémazie , qui s’amuse à créer de la twittpoésie sous le pseudonyme de grainesdetoast.


«Ce qui m’intéresse le plus là-dedans, c’est l’absence de permission à attendre. Les gens diffusent leur travail gratuitement. En outre, il y a la possibilité de détourner le média de son utilité première, et ça, je trouve ça génial» explique Jean-Yves Fréchette qui voit aussi dans la twittérature une manière d’intéresser les jeunes à la création littéraire. «Il y a une stratégie de rétention à développer avec ces outils auprès des élèves en français au cégep par exemple, où le taux de décrochage est très élevé. Il y a toute une stratégie pédagogique à développer autour de Twitter à mon avis.»


Dans l’article 1 des statuts de l’ITC , on peut lire « Si Twitter disparaît, l'ITC conservera son nom, mais il se consacrera alors plus largement à la nanolittérature qui englobe la twittérature ».


En avril dernier, nous avions sorti un article sur le livre d'Emmett Rensin et Alex Aciman, deux étudiants américains de Chicago qui se sont lancés dans un mélange insolite d’œuvres littéraires et de réseaux sociaux, avec un livre dans lequel ils "ont revisité 75 chefs-d’œuvre de la littérature mondiale pour en extraire avec Twitter, la quintessence".

Interview d'Alex Aciman co-auteur de Twittérature sur Nouvel Obs Video
Avril 2010


Dominique Desaunay
15/09/2010
Lu 2368 fois







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Décembre 2012 - 13:33 Déferlante de hashtags homophobes sur Twitter







Commentaires articles

1.Posté par @centquarante le 03/11/2010 11:57

Juste une petite correction : Leblanc s'écrit "Le Blanc" mais avec ou sans l'accent québécois, on ne fait pas grande différence à l'oreille.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter