Connectez-vous S'inscrire

L'énorme faille de Facebook et le phénomène de l'usurpation d'identité


C’est peut-être le bug du siècle, le réseau social planétaire Facebook a livré aux annonceurs et publicitaires, sans le savoir, nos mots de passes et nos secrets



usurpation d'identité
usurpation d'identité
Sur Facebook nous téléchargeons tous des petits programmes conçus pour le Web, comme l’affichage de données météo ou de petits jeux pour égayer nos pages… Chaque jour 20 millions de ces widgets innocents sont installés …


Des applications gratuites qui permettent aux annonceurs d’afficher de la publicité, cela dit en passant …tout ceci est bien inoffensif, oui, mais voila, certaines applications de Facebook ont laissé fuiter, durant des années, les mots de passe des utilisateurs du réseau.


Les publicistes, pour la plupart sans le savoir, ont eu accès, à toutes nos données privées …comme nos profils, nos courriers et nos messages personnels. Au siège de Facebook en Californie on ne dément pas l’information révélée par la société de sécurité informatique Symantec. Selon cette dernière, les annonceurs ont profité de cette faille pour pirater ces données à des fins d’études marketing, bien qu'il n'y ait aucune preuve d’un mauvais usage des données ou de conséquences majeures pour les  utilisateurs. Ainsi en avril dernier, 100.000 profils ont été exploités.


Selon Symantec « En quelques années, ce sont des millions de mots-clés qui ont pu être ainsi communiqués. » . Facebook a réagi immédiatement et a pris des mesures pour résoudre le problème dès qu’elle en a eu connaissance. Mais que faire ? Pour parer au plus pressé, le conseil est donné aux 500 millions d’utilisateurs du réseau social, de changer de mot de passe, ce qui rendra tous les profils piratés inaccessibles.


Pour couronner le tout, un rapport de Microsoft publié mercredi révèle que les cybercriminels ont fait de l'usurpation d'identité via les réseaux sociaux, leur principale activité en 2010. L'analyse de 600 millions d'ordinateurs à travers le monde a permis de détecter qu'elle représentait “en décembre dernier, 84,5% de toutes les usurpations d'identité détectées, contre 8,3% en janvier 2010”...

microsoft___sirv10.pdf Microsoft - SIRV10.pdf  (390.22 Ko)


Dominique Desaunay
13/05/2011
Lu 1063 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Septembre 2013 - 16:49 Cyber surveillance, la NSA casse les codes

Jeudi 5 Septembre 2013 - 15:50 La cyber-guerre syrienne

Vendredi 25 Janvier 2013 - 17:32 Berk le logiciel anti récidive des États-Unis