Connectez-vous S'inscrire

La télé connectée pour tous en 2012


Des téléviseurs haut de gamme capables de se connecter à internet.. C’est la tendance technologique à retenir en 2011 qui devrait s'accélérer et se démocratiser en 2012.



La télé connectée est-elle l'avenir d'Internet ?
La télé connectée est-elle l'avenir d'Internet ?
Après le basculement vers le numérique de la musique et de l'écrit, l’industrie de la télévision opère sa migration vers internet. Les perspectives de développement sont importantes : 40% des foyers seront en mesure d'avoir une télé connectée en 2012, notamment via des terminaux tiers comme des consoles.


La TV connectée, ce sont les chaînes traditionnelles et le web réunis sur un même écran, chez soi, à savoir un choix énorme de programmes, vidéos, musique, jeux. Le téléspectateur est le grand gagnant de cette innovation : il a le choix, du contenu et de l’horaire, il n’est plus prisonnier des programmes des chaînes.


La télé connectée apporte une nouvelle expérience interactive plus simple et beaucoup plus confortable. Sur les nouveaux téléviseurs du marché, une interface simple permet d'accéder à des Widgets qui récupèrent du contenu internet comme de la VOD, des informations, du sport, du divertissement, du shopping, des réseaux sociaux, des jeux, de la musique, du contenu pour enfants mais aussi des sondages ou de la visioconférence. Plus de 3000 développeurs planchent sur ces Widgets qui rendent la télévision interactive. Par exemple, si vous suivez un match de football, vous allez pouvoir obtenir des informations sur le match, les joueurs, les arbitres, etc.


Après les ordinateurs, les téléphones portables et les tablettes, la télé devient-elle un écran de plus pour accéder aux services en ligne?  A la différence près que la télévision trône généralement dans un salon lieu de rencontre de la famille. Ce qui suppose une utilisation simple et conviviale. Cette télé "intelligente" que chacun peut façonner comme il l’entend, regarder en direct ou en différé grâce à l'enregistrement, à la télévision de rattrapage ou au vidéoclub en ligne va également permettre de mieux connaitre les goûts et habitudes de ces nouveaux télespectaeurs/internautes qui pourront interagir avec le diffuseur, retrouver ses communautés d'amis ou de fans.


Pour les chaînes française, un gros problème se pose : la réglementation en matière d’audiovisuel (obligations de financer la création, pluralisme, interdiction de diffusion de films les mercredis et samedis soir…). Une règlementation à laquelle les acteurs du web, transnationaux, ne sont pas soumis. Autant de dispositions sur lesquelles le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA ) va se pencher dès janvier avec l’ambition de “toiletter” certaines d’entre elles devenues “contre-productives”.


Le modèle publicitaire pourrait lui aussi évoluer, avec la possibilité de mieux connaître les téléspectateurs et de mieux cibler leurs attentes. A terme, le modèle des bandeaux Internet pourrait donc migrer vers le petit écran. Un travail pédagogique va devoir être fait par les opérateurs audiovisuels classiques (TF1, France Télévisions…), ainsi que par les acteurs d'Internet (Google, Apple) et les opérateurs téléphoniques (Orange, Free), tous concernés par cette révolution technologique qualifiée de « tsunami» par Frédéric Mitterrand le ministre français de la Culture .


 

la_tv_connectee_tendance_technologique__2012.mp3 la TV connectée tendance technologique 2012.mp3  (2.11 Mo)



Dominique Desaunay
01/01/2012
Lu 1372 fois