Connectez-vous S'inscrire

« Notre engagement envers la communauté Facebook» ou le (long) plaidoyer de Mark Zuckerberg traduit en français


La traduction du billet officiel publié avant-hier par Mark Zuckerberg, co-fondateur de Facebook sur l’accord et l’engagement de Facebook envers sa communauté est en ligne sur le réseau, et traduit en français... On a un peu de mal à y croire...



"J’ai fondé Facebook avec l’idée que chacun souhaite partager et interagir avec les personnes présentes dans sa vie.


Mais cela suppose que chacun doit pouvoir, à tout moment, avoir le contrôle de ce qu'il partage et avec qui ces contenus sont partagés.


Cette idée de partage est au cœur même de Facebook depuis sa création.


Lorsque j’ai mis en place la première version de Facebook, pratiquement personne de mon entourage ne souhaitait avoir une page publique sur Internet. Cela leur semblait effrayant. Mais à partir du moment où ces personnes ont pu rendre leur page privée, celles-ci se sont senties confiantes à l’idée de partager du contenu en ligne avec leurs amis seulement.

Le contrôle de leurs informations était la clé. Pour la première fois, grâce à Facebook, les utilisateurs disposaient des outils dont ils avaient besoin pour pouvoir partager en toute sécurité et confidentialité du contenu. C’est ainsi que Facebook est devenu la plus grande communauté mondiale en ligne. Nous avons facilité et offert aux utilisateurs les outils qui permettent de se sentir à l’aise pour partager des choses à propos de leur vraie vie.


Depuis, nous avons développé un grand nombre de nouveaux outils : le partage de photos, la création de groupes, la possibilité de commenter ou d’aimer les publications d'un ami ou encore, et depuis peu, la possibilité d’écouter de la musique ou de regarder des vidéos à plusieurs.


Pour chaque nouvel outil, nous avons ajouté de nouveaux contrôles de confidentialité afin que les utilisateurs puissent continuer à maitriser parfaitement leurs choix de personnes qui ont accès aux contenus partagés en ligne. Grâce à ces nouveaux outils et paramètres de confidentialité, la plupart des utilisateurs partagent aujourd’hui beaucoup plus de contenu qu’il y a quelques années.


Dans l’ensemble, je pense que nous avons jusqu’à présent fait preuve de transparence et nous avons proposé tous les outils de contrôle et de sécurité qui permettent de maitriser l'accès et la protection des contenus.


Ceci étant dit, je suis le premier à admettre que nous avons commis quelques erreurs. Nous travaillons sans cesse pour améliorer nos produits et nos services pour répondre aux besoins et aux attentes des utilisateurs. Plus précisément, je pense que nous sommes conscients des erreurs que nous avons faites comme il a y quatre ans avec Beacon, ou, il y a deux ans, lors d'une mauvaise transition vers notre nouveau modèle de confidentialité. Malheureusement ces erreurs au cours de nos développements ont souvent fait de l’ombre aux efforts et améliorations que nous avons faits et que nous continuons à développer.

Je comprends parfaitement que beaucoup de personnes soient naturellement sceptiques quant au fait que des centaines de millions de personnes partagent autant de contenus personnels en ligne, tout particulièrement sur un seul service. Même si notre historique sur la confidentialité était parfait - mais aucune société ne peut prétendre une telle situation - je pense que beaucoup de personnes auraient quand même tendance à se poser légitimement des questions sur la protection de leurs contenus personnels et sur la manière dont ces contenus sont protégés. Il est important que les gens y pensent. Pas un jour ne passe sans que je réfléchisse à ce que cela représente pour nous d’être les intendants de cette communauté et de sa confiance.


Facebook a toujours cherché à être transparent sur les contenus que vous partagez avec nous et nous avons mené la danse sur Internet dans la mise en place d’outils permettant aux utilisateurs de voir et de contrôler facilement les contenus qu’ils partagent en ligne.


Mais nous pouvons toujours faire mieux. Je m’engage à ce que Facebook devienne le leader en termes de transparence et de contrôle de la confidentialité.


A mesure que nous nous sommes développés, nous avons fait de notre mieux pour écouter attentivement les commentaires des utilisateurs de Facebook. Nous travaillons également avec des régulateurs, des avocats et des experts pour orienter nos politiques et pratiques de confidentialité. Récemment, la Federal Trade Commission (FTC) américaine a établi des accords avec Google, Twitter pour aider à mettre en place de nouvelles normes de confidentialité pour notre industrie. Aujourd’hui, la FTC a annoncé un accord similaire avec Facebook. Ces accords permettent de créer un cadre formalisant la manière donc les entreprises doivent aborder la confidentialité aux Etats-Unis et dans le monde entier.


Pour Facebook, cela signifie que nous nous engageons clairement et formellement sur le long terme à réaliser les choses que nous avons toujours voulu faire : mettre à votre disposition les outils pour contrôler qui peut voir vos contenus et vous assurer que seules les personnes autorisées par vous peuvent les voir.

Rien qu’au cours des 18 derniers mois, nous avons annoncé la mise en place de plus de 20 nouveaux outils et ressources pour vous donner davantage de contrôle sur votre expérience Facebook. Parmi les nouveautés figurent :
- Un moyen plus simple de sélectionner l’audience de chaque nouvelle publication,
- La possibilité de modifier l’audience de vos publications existantes,
- La possibilité de valider les publications des amis qui vous identifient avant que cela n’apparaisse sur votre profil,
- Les listes d’amis sont plus simples à créer et se mettent à jour automatiquement,
- Les nouveaux groupes vous permettent de partager avec un nombre restreint de personnes,
- Un outil vous permet de visualiser la manière dont votre profil est visible aux autres,
- Des outils garantissent la protection et la sécurité de vos données, comme par exemple via le double système d’authentification,
- Des versions mobiles de vos paramètres de confidentialité,
- Un moyen simple de télécharger toutes vos données Facebook,
- Un nouveau répertoire d’applications pour contrôler ce à quoi celles-ci ont accès,
- Une nouvelle fenêtre d’autorisation pour les applications, qui vous donne un contrôle précis du contenu auquel peut accéder une application dès lors que vous l’installez,
- Un plus grand nombre de ressources pour en savoir plus sur la confidentialité sur Facebook.


La confidentialité fait partie intégrante ce que nous développons. A tel point que chaque jour des dizaines de milliers de serveurs sont mobilisés pour garantir qu’à chacune de vos visites sur notre service, vous avez accès à chacune des centaines voire milliers d’informations individuelles qui se regroupent pour former une page Facebook. Ceci inclut tout : les publications d’une page et les identifications de cette publication en passant par tous les amis communs qui apparaissent lorsque vous survolez le nom d’une personne.


Nous effectuons chaque jour plusieurs dizaines de milliards de vérifications de confidentialité pour assurer que seules les personnes que vous avez déterminées sont autorisées à accéder à votre contenu. Ces principes de confidentialité sont clairement écrits dans notre code.


Avant même l’accord annoncé par la FTC aujourd’hui, Facebook avait déjà proactivement traité plusieurs des inquiétudes soulevées par la FTC. Par exemple, leur plainte concernait notre programme d’Applications Certifiées que nous avons annulé il y a presque deux ans de cela, en décembre 2009. La même plainte mentionne également des cas où les annonceurs ont reçu par mégarde des numéros d’identification de certains des utilisateurs dans des URL référents. Nous avons réglé ce problème il y a plus d ’un an, en mai 2010.

Outre ces changements concernant les produits, la FTC a également recommandé des améliorations de nos processus internes : nous avons alors accepté d’améliorer et de formaliser la manière dont nous effectuons des révisions concernant la vie privée dans le cadre de notre processus continu de développement produit. Nous allons ainsi mettre en place un audit indépendant biannuel de nos pratiques de confidentialité pour garantir que nous avons bien respecté nos engagements.


Pour aller encore plus loin, je crée à partir d’aujourd’hui deux nouveaux postes de cadres pour être sûr que nos engagements se reflètent dans ce que nous faisons en interne (le développement de nos produits et la sécurité de nos systèmes). Ces nominations ont aussi pour but de se refléter dans la manière dont nous travaillons en collaboration avec des régulateurs, des agences gouvernementales et des groupes de confidentialité à travers le monde :

- Erin Egan deviendra Responsable de la Confidentialité, Vie Privée (Chief Privacy Officer, Policy). Erin a récemment rejoint l’équipe de Facebook après avoir été partner et co-présidente de la sécurité des données et de la confidentialité mondiale chez Covington et Burling, le célèbre cabinet d’avocats international de renom. Tout au long de sa carrière, E. Egan a été profondément impliquée dans les efforts législatifs et réglementaires autour de la confidentialité, la sécurité des données, les spams, spywares et tout autre problème lié à la protection des consommateurs. Chez Facebook, Erin sera en charge de guider notre engagement dans le discours public mondial et débattre sur la confidentialité en ligne tout en s’assurant que les retours des régulateurs, réglementaires, experts et universitaires du monde entier soient bien intégrés aux politiques et pratiques de Facebook.

- Michael Richter sera Responsable de la Confidentialité, Produits (Chief Privacy Officer, Products). Chez Facebook, M. Richter occupe actuellement le poste de Chef Conseiller Vie Privée (Chief Privacy Counsel) de notre équipe juridique. Dans le cadre de ses nouvelles missions, Michael rejoindra notre équipe produit pour développer, améliorer et formaliser notre programme existant d’examen interne de la confidentialité. Lui et son équipe travailleront pour garantir que nos principes de contrôle utilisateurs, confidentialité par design et transparence sont systématiquement intégrés au processus de développement et aux produits eux-mêmes.


Ces deux fonctions renforceront les processus qui garantissent que le contrôle de la confidentialité fait bien partie des produits et politiques de Facebook. Je suis fier d’accueillir ces deux personnes fortes d’une grande expertise.


L’annonce d’aujourd’hui formalise d’une part notre engagement à vous offrir le meilleur contrôle sur votre vie privée et sur ce que vous partagez. Elle fournit d’autre part une protection pour que vos contenus soient uniquement partagés de la manière dont vous le souhaitez. En tant que fondateur et CEO de Facebook, je suis impatient de travailler avec la Commission pour mettre en œuvre cet accord. J’espère que ce dernier viendra renforcer le fait que Facebook est le leader lorsqu’il s’agit d’offrir aux utilisateurs les contrôles adaptés pour les contenus qu’ils partagent en ligne.


Enfin, je tiens à réaffirmer l’engagement que j’ai fait au moment de lancer Facebook. Nous faisons notre maximum et travaillons chaque jour pour vous offrir les meilleurs outils pour partager des contenus les uns avec les autres. Nous continuerons à améliorer le service, mettrons en place pour vous de nouveaux moyens de partager et vous offrirons de nouveaux outils pour vous protéger vous et votre contenu mieux que n’importe quelle entreprise dans le monde."

Dominique Desaunay
01/12/2011
Lu 907 fois







Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Janvier 2013 - 11:34 Un réseau photonique pour le moteur de Facebook