Connectez-vous S'inscrire

Postfinance.fr et Mastercard piratés en représailles à la fermeture des moyens de paiement de Wikileaks


Décidément, l’affaire Wikileaks n’en finit pas de faire couler beaucoup d’encre. On apprend qu’aujourd’hui, des pirates informatiques ont attaqué les sites internet du Suisse Postfinance filiale de services financiers de la Poste suisse, et de l'Américain Mastercard en représailles à la fermeture des moyens de paiements de WikiLeaks,.



Mastercard
Mastercard
Regroupés sous le nom "AnonOps", des pihttrates informatiques qui prétendent lutter contre la censure et les droits d'auteurs, viennent de lancer l'opération "Payback" qu’on peut traduire par vengeance d’après leur site internet.

"La première guerre informatique a maintenant débuté. Le champs de bataille est WikiLeaks", ont indiqué les pirates. Mais pourquoi attaquer Postfinance.ch ??.Parce que cette filiale de services financiers de la poste suisse a abrité puis fermé un compte de Julian Assange le fondateur de wikileaks. Les pirates ont mené des attaques par déni de service qui consistent à surcharger un site et à le rendre indisponible. Ces mêmes pirates ont revendiqué les attaques contre le site de Mastercard, l’entreprise de cartes de crédits.. Avec les mêmes méthodes produisant les mêmes effets….

Les représailles de ce groupe sont une première dans l’histoire de l’internet. Jusqu’à présent, des attaques de ce type visaient essentiellement les banques pour leur faire du chantage ou pour leur extorquer des fonds. Ce qui tend à prouver qu’en matière de sécurité,  Internet ne peut pas être à 100 pour cent sécurisé et que c’est un colosse aux pieds d’argile qui peut s’effondrer à tout moment.

guerre_ouverte_sur_internet.mp3 Guerre ouverte sur internet.mp3  (1013.25 Ko)



Dominique Desaunay
08/12/2010
Lu 1048 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Septembre 2013 - 16:49 Cyber surveillance, la NSA casse les codes

Jeudi 5 Septembre 2013 - 15:50 La cyber-guerre syrienne

Vendredi 25 Janvier 2013 - 17:32 Berk le logiciel anti récidive des États-Unis