Connectez-vous S'inscrire

SOS-Racisme porte plainte contre Apple (mise à jour)


Une application payante propose depuis le mois d’aout de surfer à travers une liste de personnes désignées comme "juives", des personnalités classées par catégories professionnelles.



Et si le cœur vous en dit vous pouvez suggérer une nouvelle personnalité juive qui vous paraitrait manquer à cette liste.



L’application pourrait être déclarée illégale, et son créateur Johan Levy pourrait encourir jusqu'à cinq ans de prison et 300.000 euros d'amende.


Car le code pénal est clair sur ce point : "Le fait de mettre ou de conserver en mémoire informatisée, sans le consentement exprès de l'intéressé, des données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses [...] est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 300.000 euros d'amende".


Pour Johann Levy contacté par le Nouvel Observateur « si l'application est contraire à la loi, alors elle sera retirée de l'AppStore » mais il met toutefois en avant le droit à la « liberté d'expression » : « s'il faut censurer cette application, alors il faut censurer Wikipedia, Google et internet ».


L’association SOS-Racisme se déclare scandalisée et annonce qu'elle va « porter plainte à l'encontre de l'éditeur de ce logiciel pour constitution illicite de fichier en raison de l'origine ». Quant à la Commission juridique de la Licra la ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme, elle devrait se  réunir ce soir pour examiner les suites juridiques à donner à cette affaire.


Apple, l’éditeur de cette application, n’a pas encore souhaité faire de commentaires.



Dernières nouvelles de l'AFP

Le groupe informatique Apple a annoncé qu'il avait retiré de la vente en France l'application "Juif ou pas juif", qui a fait scandale dans le pays.


"Cette application va à l'encontre de la législation locale et n'est plus disponible sur l'App Store en France", a déclaré à l'AFP un porte-parole d'Apple, Tom Numayr.


Parmi de nombreuses réactions négatives, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier, avait déclaré à l'AFP que cette application était "totalement contraire aux règles de notre société en France". Il envisageait une plainte.

Dominique Desaunay
14/09/2011
Lu 1335 fois







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 3 Décembre 2012 - 12:52 SMS : Happy Birthday to You

Jeudi 22 Novembre 2012 - 11:40 Mobile Film Festival... Le retour !

Mercredi 14 Novembre 2012 - 09:49 Le Nexus 4 ne répond plus… à la demande