Connectez-vous S'inscrire

"Shady RAT" la cyber guerre mondiale fait rage sur le réseau


Plus de 70 organisations dont l'ONU et les grands groupes américains de défense ont été les cibles d'un gigantesque cyberespionnage, selon le rapport de la firme de sécurité McAfee, la Chine serait à l’origine de ces attaques



Cet espionnage de grande ampleur concerne les réseaux informatiques du secrétariat des Nations unies, un laboratoire du Département américain de l'Energie, des dizaines de sociétés de défense américaines.


Le document publié mercredi par McAfee , société spécialisée dans la sécurité informatique à travers le monde précise que les cyber espions recherchaient des données sensibles sur les systèmes de défense des USA et les communications par satellite.


Les experts en sécurité informatique soupçonnent la Chine de ces attaques, dans la mesure où de nombreuses cibles piratés avaient un lien avec Taïwan et le Comité olympique international, lors des jeux de Pékin en 2008. Mais il ne s’agit que de présomption, car avec ses 15 000 réseaux et ses sept millions d'ordinateurs répandus sur des centaines d'installations dans le monde, la Défense américaine est visée par des millions d'attaques chaque jour et il est quasi impossible de remonter à la source .


Chez certains piratés, c'est le doute, l'Agence mondiale anti-dopage , dont le bureau principal est à Montréal, est  l'une des organisations canadiennes citées par  McAfee dans son rapport, comme  cible d'une attaque qui a duré pendant 14 mois à partir d'août 2009. L'agence dit n'avoir aucune preuve d'une intrusion sur ses serveurs et met en doute les affirmations de la firme de sécurité informatique. Pour David Skillicorn de l'Université Queen's, à Toronto,  le scepticisme de l'agence illustre une triste réalité : la plupart des organisations ne savent pas quand elles ont été piratées.


Récemment le Pentagone à dévoiler sa stratégie de dissuasion pour renforcer la sécurité de ses réseaux considérant le cyber-espace comme un champ d'action (militaire) à part entière au même titre que la mer, le ciel ou l'espace. Une seule certitude dans cette histoire, la cyber guerre mondiale a bien quitté le virtuel pour la réalité.


Massive Global Cyberattack
Targeting U.S., U.N. Discovered; Experts Blame China



Le cyberconflit, en phase d'exploration


Début juin, le centre d'excellence de cyberdéfense en coopération avec l'OTAN a fait venir des experts informatiques et des chercheurs du monde entier afin de discuter des nouvelles menaces venues du web. Le cyberconflit était au coeur des discussions.


Dominique Desaunay
04/08/2011
Lu 1257 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Septembre 2013 - 16:49 Cyber surveillance, la NSA casse les codes

Jeudi 5 Septembre 2013 - 15:50 La cyber-guerre syrienne

Vendredi 25 Janvier 2013 - 17:32 Berk le logiciel anti récidive des États-Unis