Connectez-vous S'inscrire

Taxe Google : le Sénateur Philippe Marini répond aux questions des internautes


L'examen du projet de loi de finances pour 2011 se poursuit au Sénat jusqu'au 7 décembre. La Chambre Haute du Parlement a profité de l'examen de ce texte pour dialoguer avec les internautes.



Chat au Sénat
Chat au Sénat
ISF, niches fiscales, déficit budgétaire, taxe sur la publicité en ligne... Autant de sujets qui préoccupent les Français et auxquels Philippe Marini , rapporteur général de la commission des finances du Sénat, a bien voulu répondre à l'occasion d'un chat sur le projet de loi de finances 2011, hier mardi 30 novembre.


À propos de la taxe Google, Philippe Marini a notamment déclaré qu'une non taxation des espaces publicitaires sur Internet créerait "une distorsion de concurrence et des pertes de recettes croissantes pour l’Etat."

D'autre part, M. Marini a réfuté le risque de délocalisation : "une taxe de 0,5 % ou de 1% ne change pas l’équation économique des entreprises, cela ne peut pas conduire à des délocalisations."

Enfin, l'initiateur de la taxe Google critique par ailleurs les contestations sur Internet : "il y a une réactivité telle qu’on ne crie souvent avant d’avoir mal."

Le compte-rendu intégral de ce chat a été publié hier

Le Sénat est aussi présent sur : Twitter, Le Post et Dailymotion

Dominique Desaunay
01/12/2010
Lu 638 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Janvier 2013 - 12:52 Le CNN 2.0 est annoncé

Vendredi 11 Janvier 2013 - 16:59 Manif pour Tous, bataille rangée sur le web