Connectez-vous S'inscrire

Tweets macabres des islamistes du soldat tué en Somalie


Triste jour pour les réseaux sociaux, suite à l'opération commando de la DGSE de samedi dernier, les miliciens islamistes d'Al-Chabab ont publié sur Twitter les photographies d'un cadavre qu’ils présentent comme " le commandant français tué durant l'opération de secours bâclée à Bulomarer "



Une "mise en scène macabre"
Une "mise en scène macabre"
Twitter, jusqu'au bout de l'horreur...C’est sans doute la première fois que l’on publie des photos comme preuve de la mort d’un soldat sur le réseau.


Sur le Web nous avions l'habitude, en première annonce, d'un communiqué de propagande revendiquant l’assassinat, l’exécution d’un otage ou la mise à mort de militaires capturés. Les clichés ou les vidéos de ce genre étaient immédiatement retirée de la toile.


Cyniques, les auteurs ont légendé les images, sur l'une d'elles nous pouvons lire " François Hollande, cela valait-il le coup ? ". Cette publication, signé par le chargé de communication des shebab, démontre que les miliciens islamistes d'Al-Chabab maitrisent parfaitement les techniques de communication du Web.


Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, les a qualifié aujourd'hui de " mise en scène particulièrement odieuse ", deux jours avant le ministre français de la défense, Jean-Yves Le Drian, craignait, à juste titre, que cette " mise en scène macabre " n'ait lieu.


Dés la publication des photos les réactions des internautes ont été immédiates sur Twitter, elles vont de la stupéfaction à l’horreur. Tous les messages trouvés avec le mot clef #somalie vont dans ce sens, certains remarquent les légendes sordides qui accompagnent les clichés. " Les shebabs se moquent du soldat français qui était de confession chrétienne, ils légendent : la croix qu'il portait n'a pu le protéger de l'épée "


Toute la blogosphère est choquée par la violence des images, et les propos qui les accompagnent, " Quand Twitter participe à l'horreur " écrivent écœurés les internautes  " La mort est RTwitté à souhait ...elle se propage, refusez de voir ces photos " ou encore " le respect pour ce soldat et sa famille passe par la non-diffusion des photos. Ne rentrons pas dans jeu des terroristes... "


D’autres twittos s’indignent et avouent " ne plus comprendre l'être humain, ni même l’intérêt de Twitter ", tous s’interrogent " pourquoi le compte qui publie les images du cadavre n'est pas encore bloqué ? "


Et c'est bien la question ! Le site de microblogging n’a pas encore réagit. Rappelons que le compte est hébergé aux États-Unis, et qu'il ne respecte pas la charte d’utilisation de Twitter, qui interdit pourtant ce type de publication.

Dominique Desaunay
14/01/2013
Lu 2973 fois







Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Août 2012 - 10:51 Neil Armstrong au panthéon des étoiles