Connectez-vous S'inscrire

Twitter : censure en 140 caractères


Converser, discuter, commenter, en 140 caractères, avec qui vous voulez sans contrôle" Le slogan de la plateforme de micro blogging Twitter a du plomb dans l'aile...Le site a en effet annoncé être capable de bloquer la publication de certains messages dans certains pays si la législation locale l'exige...Twitter espère ainsi pouvoir développer son activité à l'international...Mais sur la toile, la communauté des internautes dénonce une tentative de censure de la part de l'entreprise américaine..



Twitter s'autocensure et nous avec
Twitter s'autocensure et nous avec
Twitter, toujours interdit en chine et qui a accusé en 2011 une baisse d'activité de près de 50 %, tente, avec cette nouvelle mesure, d'amadouer les pays réticents à son arrivée dans leur espace virtuel..."Au fur et à mesure que nous nous développons à l'international, nous irons dans des pays qui ont des positions diverses sur la liberté d'expression" a expliqué Twitter sur son blog.


Le site promet d'agir en toute transparence : il indiquera clairement quand un message aura été bloqué, en précisant dans quelle zone géographique.


Mais les explications de l'entreprise américaine sur son blog n'ont pas suffi à désamorcer la colère des internautes qui dénoncent une tentative de censure. Les utilisateurs de Twitter rappellent que la plate forme a été très utile pour organiser la contestation pendant le printemps arabe et qu'elle est a également été utilisée par les opposants iraniens à la barbe du régime.


La riposte des internautes s'organise sur le site même de Twitter... Ils  appellent à boycotter le site toute la journée de ce samedi. Sur son blog, un expert américain commente "La direction de Twitter a fait une erreur monumentale. Elle vient de creuser sa propre tombe."


L'annonce par Twitter de la possibilité de bloquer des messages dans certains pays si la législation l'exige "est une mauvaise nouvelle pour la liberté d'expression en ligne" et une forme de "collaboration avec les censeurs", a estimé ce vendredi  Reporters sans Frontières, l'organisation de défense des journalistes qui a fait part de sa "très grande inquiétude concernant cette décision, une mauvaise nouvelle pour la liberté d'expression en ligne".


Selon Lucie Morillon, responsable du bureau Nouveaux médias de RSF "Twitter est un moyen de communication important, on a otamment vu le rôle joué par les réseaux sociaux lors des révolutions arabes" (…) "Cette décision de s'adapter aux législations locales sur les questions de liberté d'expression ne signifie pas simplement une adaptation culturelle mais cela veut dire que Twitter va collaborer avec les censeurs, et finalement les aider à empêcher des informations critiques sur le gouvernement ou des dénonciations de corruption".


RSF a écrit à Jack Dorsey le patron de Twitter pour lui demander de renoncer  à colloborer avec les censeurs.


Enfin, pourquoi cette annonce sur le blog du site, alors que l'on accuse déjà Twitter de censurer ses utilisateurs ? Suite à la fermeture du site MegaUpload, les Anonymous,  qui utilisent principalement le site de microblogging  pour s’organiser, et  passent la plupart de leurs messages sur la plateforme, l’ont subi : quelques heures après le début de l’opération de riposte des Anomymous, certains mots-clé ont été effacés par Twitter du  système des hashtags et des Trending Topics, c'est-à-dire le référencement des sujets favoris.


Ainsi  #OPMegaUpload   l’un des hashtags les plus utilisés ces derniers jours a été supprimé du classement des mots-clés. Comment dit-on censure en 140 caractères?

Dominique Desaunay
27/01/2012
Lu 1103 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Septembre 2013 - 16:49 Cyber surveillance, la NSA casse les codes

Jeudi 5 Septembre 2013 - 15:50 La cyber-guerre syrienne

Vendredi 25 Janvier 2013 - 17:32 Berk le logiciel anti récidive des États-Unis