Connectez-vous S'inscrire

Un catalogue en ligne de 20.000 œuvres d'art volées aux Juifs par les nazis


Un registre de 20.000 œuvres d'art volées aux juifs par les nazis, et dont la moitié n'ont toujours pas été restituées, a été mis en ligne sur internet avec photos des objets et identité des propriétaires



Catalogue en ligne de 20.000 œuvres d'art
Catalogue en ligne de 20.000 œuvres d'art
C’est la "Conference on Jewish Material Claims Against Germany ", qui a mené à bien ce projet avec la collaboration du Musée américain de l'Holocauste (United States Holocaust Memorial Museum ). Les œuvres de ce catalogue désormais en ligne ont appartenu à des familles juives pour une grande majorité françaises et à quelques familles belges.


Elles avaient été rassemblées et inventoriées par les nazis au Musée du Jeu de Paume à Paris.  "Des décennies après le plus grand pillage de masse de l'histoire de l'humanité, les familles spoliées peuvent désormais consulter ce registre qui va les aider à localiser des trésors perdus depuis longtemps", déclare dans ce document Julius Berman le président de la Conference.


Le travail pour numériser puis décrypter les fiches de l'ERR --Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg--, l'agence allemande chargée des spoliations entre 1940 et 1944, a commencé il y a 5 ans. Ces fiches se trouvent aujourd'hui dans trois centres, les archives du ministère français des Affaires étrangères, les Archives nationales américaines et les Archives fédérales allemandes

 
Le site www.errproject.org/jeudepaume est consultable gratuitement. Les familles concernées peuvent désormais consulter ce registre qui va les aider à localiser des trésors perdus depuis des décennies. Il permet de voir des centaines d'œuvres --qui vont des toiles de maîtres au mobilier, vases ou sculptures--, et de vérifier qui en est le légitime propriétaire, ce que parfois les héritiers ignorent, souligne le professeur Wesley Fisher, Directeur de recherche à la "Claims Conference" qui rajoute  "Il est maintenant de la responsabilité des musées, des marchands d'art et des maisons d'enchères de vérifier ce qui est en leur possession pour déterminer s'ils détiennent des œuvres d'art volées aux victimes de l'Holocauste".

 
Au total, 260 collections et 269 propriétaires sont déjà identifiés dans la base de données. Rappelons que fin juin 2009, 46 pays se sont engagés à poursuivre le processus de réparation des spoliations subies par les juifs sous le régime nazi, dans une déclaration internationale publiée à Prague, dite "Déclaration de Terezin ".

Dominique Desaunay
18/10/2010
Lu 1551 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 11 Octobre 2013 - 16:48 Les Fab Lab africains réinventent l’imprimante 3D

Mardi 15 Janvier 2013 - 10:20 Grand Corps Virtuel ou le voyage immobile