Connectez-vous S'inscrire

YesIbank propose de rémunérer les internautes


Vous passez votre temps à visiter des sites, regarder des vidéos, à cliquer pour devenir «fan» de pages sur Facebook… Ces actions pourraient désormais vous rapporter.



YesIbank propose de rémunérer les internautes
YesIbank propose de rémunérer les internautes
Thibaud Cainne le fondateur de YesIbank, explique qu’en 2010, lorsqu’il a entendu Mark Zuckerberg dire que Facebook était le troisième plus grand pays du monde, il s’est dit que si Internet était un pays, ce qui lui manquait, c’était une monnaie. C’est la raison pour laquelle YesIbank a lancé il y a quelques jours une monnaie virtuelle, ¥€$, «la première monnaie universelle sur le Web».

Comment ça marche ? Des marques proposent aux internautes de suivre leur compte Twitter, de télécharger leur application ou de regarder une de leurs vidéos sur YouTube pour gagner un certain nombre de ¥€$. En les cumulant, ils peuvent profiter d’un «deal» proposé par une des marques parmi lesquelles Virgin, PixMania et Brandalley.


Virgin propose par exemple 200 ¥€$ si vous suivez son compte Twitter. Et losqu’on cumule 500 ¥€$ on peut gagner 60% de réduction sur des films en VOD achetés sur virginmedia.com. Thibaud Cainne estime que le but, est d’augmenter le pouvoir d’achat du consommateur, car aujourd’hui tout le monde surfe, «like», «follow», regarde des vidéos sans que cela ne rapporte rien. Plus l’internaute est «influent» c’est-à-dire possède un grand nombre d’amis sur Facebook et sur Twitter, plus il peut gagner de ¥€$. En contrepartie pour les marques, il s’agit d’augmenter leur e-réputation en s’appuyant sur une communauté prête à relayer sa communication, car incitée par l’attrait du «deal».


Selon le fondateur de YesIbank toutes les études montrent que la recommandation sociale est la plus forte, en termes de publicité. Avec Internet, puis Facebook, chacun est devenu une véritable agence de com, de façon personnelle et autonome. Alors ?? Les internautes auront-ils envie de «liker» la page d’une marque, uniquement pour gagner des ¥€$? Affaire à suivre…Pour l’heure, le site négocie avec de gros e-commerçants, pour proposer un catalogue de 400 à 500 e-commerçants dans les six mois.

yesibank_remunere_les_internautes.mp3 YesIbank rémunère les internautes.mp3  (2.09 Mo)



Dominique Desaunay
25/04/2012
Lu 1645 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 11 Octobre 2013 - 16:48 Les Fab Lab africains réinventent l’imprimante 3D

Mardi 15 Janvier 2013 - 10:20 Grand Corps Virtuel ou le voyage immobile