Connectez-vous S'inscrire

hadopi : le cas d'école de Robert Tollot


470 000 premiers avertissements ont été envoyés par Hadopi. Plus de dix personnes sont concernées par une convocation après récidive suite à deux recommandations. Robert Tollot, 54 ans, est étonné d’en faire partie.



Riposte graduée
Riposte graduée
En novembre 2010, Robert Tollot, professeur de sciences économiques et sociales au lycée François-Mauriac de Forez dans la Loire, reçoit un premier mail d'avertissement pour le téléchargement illégal d'un titre musical de David Guetta.


Un 2ème mail avec lettre recommandée lui est adressé en février 2011 pour le téléchargement d'un titre de Rihanna. Le 23 septembre, ce professeur est convoqué à Paris devant la Commission de la Protection des Droits de l'Hadopi pour le téléchargement du film Iron Man 2.


Ce processus dit pédagogique, surprend Robert Tollot qui a déclaré au journal Le Parisien que les fichiers téléchargés ne sont pas du tout dans ses goûts et qu’au moment du supposé téléchargement de Iron Man 2, il était en cours avec ses élèves.


Ce prof déclare en outre avoir des connaissances limitées en informatique : " je ne suis même pas capable de télécharger ".


Cette histoire exemplaire pointe la fameuse négligence caractérisée à savoir l'obligation d'installer un moyen de sécurisation après réception d'une lettre recommandée.


Robert Tollot se rendra à ses frais à Paris pour prouver sa bonne foi. C'est la CPD, la commission de protection des droits chargée de donner les ordres d'avertissement des internautes au sein de l'Hadopi, qui décidera de l'envoi ou non de son dossier au Parquet. Il risque une amende de 1 500 euros et/ou une suspension d'un mois de son accès à Internet.


l'interview de Robert Tollot par Le Parisien



Dominique Desaunay
17/07/2011
Lu 1208 fois







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Septembre 2013 - 16:49 Cyber surveillance, la NSA casse les codes

Jeudi 5 Septembre 2013 - 15:50 La cyber-guerre syrienne

Vendredi 25 Janvier 2013 - 17:32 Berk le logiciel anti récidive des États-Unis







Commentaires articles

1.Posté par Oclock le 25/07/2011 14:10

aucun antivirus n'est fiable à 100 %

un trojan crypté peu passer à travers n'importe quel antivirus sans que celui ci ne soit inquiété.

peu importe que ce soit avast, avs, antivir, norton, etc... et je peux le prouver.

n'importe quel individu avec un minimum de connaissance en informatique sais ça.

par conséquent ce qu'ils appellent "négligence caractérisée" c'est nul, zéro devant un tribunal.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter